Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Avertissement Cirphis n°2 - 1er août 2022

Avertissement Cirphis n°2 - 1er août 2022

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Des papillons ont étés piégés à Esquiule (6), Arette (2) et Iholdy(1).

Concernant les chenilles, peu d’observations ont été faites : Esquiule et Arette (1 chenille par m², taille de 2cm) et à Roquiague (6 chenilles/m², <2 cm), toutes (encore) en deçà des seuils de nuisibilité.

La sécheresse prolongée et l’absence d’herbe dans les prairies peuvent expliquer le peu de chenilles observées cette semaine au Pays Basque. 

Au vu du stade larvaire et des piégeages de papillons réalisés, un nouveau vol est probablement en cours. 

Il faut rester vigilant sur les parcelles disposant encore d’une bonne hauteur d’herbe et de fraîcheur. 

A NE PAS CONFONDRE
De très nombreux papillons gris - marron ont été observés dans les prairies béarnaises cette semaine. Il s’agit de Nomophila noctuella, à ne pas confondre avec le cirphis. De forme fine et allongée au repos,  leurs ailes sont parfaitement superposées et n’ont pas de taches blanches. 
Ce lépidoptère n’est pas un ravageur des cultures et ne nécessite donc aucune intervention.

RECONNAÎTRE UNE PRAIRIE ATTAQUÉE
En ces temps de sécheresse, l’état des prairies peut être confondu avec des attaques de ravageurs. Néanmoins, ceux-ci laissent des traces bien caractéristiques. : 
Si attaque de Cirphis : sont consommées seulement les graminées, qui jaunissement ou présentent des traces de morsures autours des feuilles. Si même les légumineuses jaunissent, c’est la sécheresse qui est en cause. 
L’observation des chenilles (ou de leur trace) est un indicateur infaillible. La journée, les larves se cachent du soleil sous les touffes d’herbe, plus particulièrement du dactyle. Elles sont donc observables sous celles-ci. 
Si attaque de Hannetons : des ronds de végétation desséchée dans les prés (avec touffes d'herbe pouvant s'arracher en scalp très facilement) peuvent indiquer la présence de larves de hannetons, très voraces des racines.  

Les rappels sur le cirphis : 
Les critères de reconnaissance et des conseils pour intervenir sont disponibles dans le bulletin du 25 juillet. 

Pour se tenir informé :
Suivre les bulletins cirphis publiés chaque semaine pour connaître les observations proches de ses parcelles (site internet de la Chambre d’Agriculture et relais partenaires ; envoi mail sur demande).
Le groupe Facebook Prairies.64 permet d’échanger sur les prairies basco-béarnaises et d’être au courant plus rapidement de la présence de chenille.
L’application gratuite pour smartphone GeoInsecta permet de signaler la présence de chenilles sur vos parcelles et de voir les parcelles touchées sur une carte évoluant en temps réel avec les signalements d’autres utilisateurs. Elle présente aussi un système d’alerte lorsqu’une parcelle située à moins de 10 km est indiquée comme attaquée.

Contacts :
Teo ETCHEPARE : 07 83 57 69 16 // t.etchepare@pa.chambagri.fr
Marie-Claude MAREAUX : 06 24 42 59 54 // mc.mareaux@pa.chambagri.fr
 

Publications