Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Elevage Deloustal : une conduite d'élevage adapté au Cantal

Elevage Deloustal : une conduite d'élevage adapté au Cantal

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Des vêlages groupés en février, beaucoup de rigeur dans la gestion de la reproduction, et des outils au service des éleveurs : l'IVV moyen sur les trois dernières campagnes et de 386 jours. Les éleveurs des Pyrénées-Atlantiques ont découvert cet élevage au cours du voyage proposé par la chambre d'Agriculture et Bovins Croissance.

 

L'élevage Deloustal, située à 1200m d'altitude sur un plateau à Cézens dans le Cantal, compte 80 mères Aubrac sur 213ha dont 90 de "montagne".

 

 

L'intervalle vêlage-vêlage sur cet élevage est de 357 jours cette campagne avec seulement 2 vaches à plus de 400j. Il est de 386 jours sur la moyenne des 3 dernières campagnes. Quels éléments dans la conduite de cet élevage permettent de maîtriser ainsi la reproduction ?

Dans cette région où l'hiver est rude, le troupeau est enfermé du 15 novembre au 15 mai. De plus, sur leurs terres, aucune culture n'est réellement possible. Il n'y a que des prairies permanentes. Tout l'aliment consommé est acheté à l'extérieur.

Concrètement, les vêlages sont groupés autour du mois de février. Ainsi, au moment de l'allaitement, les mères sont nourries avec la pousse d'herbe du printemps. L'achat d'aliment est réduit au minimum.

La famille Deloustal applique une grande rigueur dans la gestion de la reproduction, et notamment pour la gestion des réformes. Une vache qui se décale ou est vide est réformée systématiquement. C'est la garantie de garder un troupeau productif et calé pour les vêlages.

Enfin, les éleveurs utilisent un ensemble d'outils spécialisés : caméra de surveillance, synchronisation par spirale, insémination artificielle, échographie

Sélection, conduite à l'entravée, effet éleveur ? Les discussions allaient bon train parmi les visiteurs, mais les vaches du lot visité étaient particulièrement dociles : malgré nos sur-bottes en plastique nous avons pu les caresser au milieu de leur pâture !