Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Élevage TICOULET à Vielleségure : l'herbe fait partie intégrante du métier d'éleveur

Élevage TICOULET à Vielleségure : l'herbe fait partie intégrante du métier d'éleveur

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un système productif de grand format basé sur les prairies : 55 mères à l'herbe pour produire des reproducteurs, des veaux sous la mère, des broutards et des réformes de 590 kg carcasse.

 

Pour Thierry Ticoulet : "Le but de l'herbe, ce n'est pas de gagner du temps !" "L'herbe, c'est le plus économique et le plus naturel." "Quand on veut travailler à l'herbe, il faut avoir un troupeau à la dimension de ses prairies."

 

 

La SAU est de 72ha dont 75% en prairies. Le chargement est de 1.4 UGB/ha.

L'exploitation comprend 3 bâtiments : une vieille étable (VSLM) et 2 stabulations dont une neuve.

L'hivernage a lieu de novembre à mars (4 mois).

Les vêlages se font toute l'année sauf en janvier-février-mars ce qui permet une coupure sanitaire.

Utilisation des prairies en hiver :
Quand les conditions sont favorables, certains animaux en petits lots pâturent de petites parcelles autour des bâtiments (parfois juste quelques heures). Cela utilise la pousse produite les mois d'hiver (qui sinon est perdue au printemps) et limite le salissement.

Pour contourner les difficultés de l'herbe :

  • En période de sécheresse estivale, le sorgho fourrager est pâturé 3 fois,  par 25 vaches sur les 2.5 ha (10 vaches/ha), pendant 1 mois et demi, au fil.
  • Les parcelles de mise à l'herbe sont choisies en fonction de la portance des sols . Les animaux sont rentrés si conditions trop mauvaises.
  • Un point d'eau a été aménagé sur chaque parc. Seules deux parcelles nécessitent la tonne à eau.

Stratégie de fauche :

  • Prairies naturelles de fauche : pas d'azote, pas de pacage
  • Prairies temporaires (fauche) : 1 pâture + fauche des refus avant le foin.

Rénovation des prairies : 3 ha sont refaits chaque année

  • à l'automne de l'année n : semis méteil
  • en mai de l'année n+1 : récolte du méteil + semis du sorgho fourrager
  • en été de l'année n+1 : 3 pâturages du sorgho
  • en automne de l'année n+1 : semis de prairies multi-espèces

Mise à l'herbe
La première sortie de l'année se fait sur les terrains sains, drainants, début mars. Les animaux sont rentrés si nécessaire en cours de printemps lorsque les conditions sont trop humides (en mai par exemple). Les vaches avec les veaux sont lâchées progressivement (transition alimentaire).

Selon T. Ticoulet les indicateurs de la qualité d'une prairie sont : la diversité de la flore (selon les conditions climatiques, il y a toujours une des plantes qui pousse) et la présence de légumineuses (apport de PDI, fixation de l'azote)

Produire et consommer un fourrage de qualité
Le stade de maturité est déterminant pour produire un foin de qualité. Il faut couper au début de l'épiaison. Il vaut mieux couper plus tôt et réaliser deux coupes dans la saison ! Ce qui est le cas sur cet élevage. Le regain est très riche : 0.8 UF pour 80 PDI.
Les fourrages sont analysés "pour se baser sur des données réelles".
Les rations d'hiver sont calculées avec le technicien Bovin Croissance.

Résultats reproduction :

  • Age au 1er vêlage : 30 mois
  • IVV : 375 jours
  • IVV 1-2 : 367 jours !

Index génétiques :

  • IVMAT mères : 102.9 (moyenne de la race 98.3)
  • Meilleure vache à 118

Indicateurs de production :

  • Productivité (veaux sevrés / vache présente) : 95 %
  • Production Brute de Viande Vive : 314kg/UGB

Allotement alimentaire : -

  • vaches en VSLM et tantes (vieille étable) : ration sèche (foin + regain) + 6 kg farine + 1 kg complémentaire
  • vaches pleines (vieille étable) : ration sèche (foin + regain) + 1.5 kg maïs
  • vaches suitées : mélangeuse (foin + luzerne déshydratée ou regain + ensilage maïs + méteil + 100 g minéraux) + 2 kg maïs
  • vaches pleines : mélangeuse (foin + luzerne déshydratée ou regain + ensilage maïs + méteil + 100 g minéraux) + 1 kg maïs (pour les bloquer)
  • génisses : mélangeuse (foin + luzerne déshydratée ou regain + ensilage maïs + méteil + 100 g minéraux ) + 2 kg maïs + 300 g complémentaire
  • primipares : mélangeuse (foin + luzerne déshydratée ou regain + ensilage maïs + méteil + 150 g minéraux ) + 3 kg maïs + 500 g complémentaire