Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Marc Dupouy à Arzacq

Marc Dupouy à Arzacq

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Producteur de veaux sous la mère : « Le vêlage, c'est dehors »

 

Marc Dupouy est à la tête d'un troupeau de 50 mères. Il a choisi de regrouper ses vêlages du 1er juillet au 31 décembre. Sa première motivation était économique : vendre des veaux sous la mère l'hiver, quand la consommation est maximale et par conséquent les prix plus élevés. Avec le recul, cette pratique lui permet également de rationaliser le travail sur l'année et les résultats sont meilleurs.

 

 

 

Il identifie plusieurs points forts, notamment relatif à la période. « Entre le 1er juillet et le 31 décembre, le vêlage, c'est dehors » souligne-t-il. Les vaches se débrouillent seules pour le vêlage et les veaux restent au pré avec leur mère les quinze premiers jours de leur vie. La pression sanitaire est ainsi moins forte.

 

 

 

De plus, « les vaches se préparent au vêlage quand il y a de l'herbe en pagaille ». Pour couvrir les besoins forts des deux derniers mois de gestation, rien de tel que l'herbe de printemps. Ainsi les futures mères fabriquent un colostrum de qualité. Toutefois, en cas de besoin, Marc a "toujours du colostrum sous la main".

 

 

Autre principe fondamental pour cet éleveur : "quand le veau part, la vache doit être pleine". Ce qui signifie que Marc surveille attentivement la reproduction de son troupeau. Au démarrage, il a utilisé un planning rotatif, qui lui permettait de repérer à temps les vaches en train de retarder. "Maintenant je n'en ai plus besoin" Les chaleurs reviennent à l'heure et un calendrier d'insémination s'avère désormais suffisant.