Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Sylvain Bordenave: un jeune agriculteur "confiant"

Sylvain Bordenave: un jeune agriculteur "confiant"

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Sylvain Bordenave est installé depuis le 1er septembre 2015. Il est aujourd'hui en Gaec avec son père. L'exploitation comporte deux ateliers : un troupeau de Blonde d'Aquitaine qui compte aujourd'hui 35 mères et 2,5 ha de vigne en production en AOC Jurançon.

L'installation de Sylvain s'est entièrement déroulée dans le cadre du dispositif mis en place en 2015. Il a participé à la première réunion d'information collective du PAIT, le point Info Installation Transmission, passage obligé pour tout futur installé. « Je savais ce que je voulais faire, explique-t-il, mais il me manquait le « comment », c'est-à-dire le parcours à suivre. L'entretien individuel avec Laure Astegno conseillère PAIT lui a permis de savoir justement « comment ça marche », qui sont les intervenants, le volet administratif, juridique…

Suite à cette rencontre, il a décidé de travailler avec la chambre d'Agriculture pour le dossier d'installation et avec Hélène Lavedrine de la FDSEA pour les aspects juridiques de la création du GAEC.

Il a donc rencontré Christelle Camviel, conseillère installation à la chambre d'Agriculture avec qui il a rapidement établi une relation de confiance.

Son installation repose d'une part sur l'agrandissement du troupeau Bovins viande et d'autre par sur la plantation de vignes.

« Des que le processus s'est enclenché, tout est allé très vite, explique-t-il. Mon entretien au PAIT s'est déroulé le 1er avril, j'ai rapidement eu le rendez-vous « plan de professionnalisation » et Christelle a fait le reste ! Elle a bouclé le dossier le 22 juin, après avoir réalisé le diagnostic préalable à l'installation, l'étude économique, le plan de développement de l'exploitation. De plus, elle a organisé une rencontre entre nous, moi-même et mes parents, avec la juriste et la banque. Ils se connaissent et savent travailler ensemble. « Du coup, on avance vite. Je leur ai fait confiance et tout s'est bien passé. »

En effet, après le stage 21h réalisé début juillet et la validation du plan de professionnalisation personnalisé, le dossier a été déposé au cours de l'été examiné par la CDOA le 1er septembre, ce qui a permis à Sylvain de s'installer comme il le souhaitait des le mois de septembre. Christelle a pu constater l'installation le 3 novembre dernier ce qui va lui permettre de percevoir la première partie de la DJA.

Mais, précise Christelle Camviel, il faut facilement compter six mois entre la première rencontre et l'installation effective car même si on avance vite, il faut tenir compte des délais tels que la réalisation du stage 21h, la validation du plan de professionnalisation personalisé, réponse de la banque...

Dans le cadre de la réalisation de son dossier installation, Sylvain Bordenave a choisi le pack sérénité qui lui permet de bénéficier d'un suivi pendant trois ans après son installation. « J'estime que ça peut m'aider à ne pas faire une grosse erreur et à ne rien oublier. C'est un regard extérieur, celui de Christelle Camviel, avec qui je ferai un point régulièrement sur les aspects financiers et techniques. Et si je le souhaite, ce point annuel peut être réalisé avec un conseiller spécialisé, en bovins viande par exemple. »

Au final, pour ce jeune agriculteur, le volet administratif et financier s'est déroulée dans de bonnes conditions malgré leur complexité et sur le plan technique et économique, le suivi post installation lui apporte l'assurance dont il avait besoin.

Pour lui, les choses ne font finalement que commencer ! La prochaine étape, c'est la construction d'un nouveau bâtiment, pour travailler dans de bonnes conditions, puis la plantation des vignes...