Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Téléchargez le bulletin fourrages du 22 juin 2021

Téléchargez le bulletin fourrages du 22 juin 2021

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

SITUATION AU 20 JUIN 2021 :

D'après les relevés Météo France, les températures cumulées atteintes (comptées à partir du 1er février) varient de 1532 (plateau de GER), à 1801 degrés-jour (°Cj) (secteur ANGLET) ; ils sont de près de 1550 à LANNE EN BARETOUS et LESCUN (en bas, à 495m alt.), autour de 1585 à ASSON, LARUNS, OLORON, PONTACQ et UREPEL, de 1690 à ORTHEZ et UZEIN, et de 1715°Cj à AICIRITS, BIDACHE, MENDIVE et LEMBEYE.
Les simulations de calculs pour la zone Montagne, à partir des stations d'OLORON, de LARUNS (à 522m alt.), de LARRAU (à 1427m alt.), de MENDIVE et d'UREPEL donnent des cumuls atteignant les 1450 °Cj à 600m, 1360 à 700m, 1280 à 800m et 1115°Cj à 1000m.

La phase explosive de pousse est passée.
Les repousses vont maintenant dépendre de la pluviométrie et de la hauteur des températures. Le contexte reste globalement sec, bien en dessous des normales de saison, les pluies actuelles, souvent sous forme d’orages parfois violents (cf. 57 mm en 1h sur le secteur de GER, ce mardi, avec abondance de grêlons ; dans le même temps, seulement 4 mm sur LOUVIE JUZON) étant encore très localisées.

Après 1400°C, la qualité des foins diminue fortement, mais le re-semis naturel de la prairie a pu / peut avoir ieu. Les fauches sur une herbe ainsi très avancée sont ensuite à relever jusqu’à 6 voire 7 cm (luzerne), la repousse de cette végétation passée étant systématiquement plus lente.

En pâture, des parcelles avancées en végétation pourront être bien valorisées soit par passage -temporaire- à une gestion au(x) fil(s) ; soit par la pratique du topping (fauche préalable, avec préfanage d’1/2 à 1 journée de l’herbe, à l’entrée des animaux).
Cette dernière technique permet d’améliorer l’appétence, pourvu que l’herbe ainsi offerte n’ait pas été mouillée après sa coupe. La prairie repart aussi de façon plus homogène, sans besoin d’une élimination des refus. Ce nettoyage éventuel, s’il est assuré mécaniquement, sera à mettre en oeuvre par broyage ou mieux, par fauche (plus avantageuse en termes de débit de chantier, de coût et de netteté de coupe) ; il sera à effectuer de préférence le jour même de la sortie des animaux, à une hauteur de végétation résiduelle de 10 cm, pour ne pas amputer les nouvelles feuilles.

Les règles habituelles de pâturage continuent à s’appliquer, avec d’autant plus de vigilance que les conditions deviennent limitantes : temps de séjour limité (idéalement moins de 4 jours), délai de retour conditionné à la disponibilité en herbe, avec, si moins de 4 cm de hauteur résiduelle partout, affouragement sur un pré « sacrifié » ou au bâtiment.
Pour rappel, ne pas dépasser, en hauteur de végétation moyenne les 15 cm (mi-mollet) pour l'entrée dans la parcelle, et les 5 cm (talon) comme hauteur d'herbe résiduelle à la sortie des animaux pour du pâturage tournant ; en pâturage continu, viser une hauteur de 8 cm (cheville).

Pour la fauche, les 2èmes coupes doivent idéalement, en conditions « normales » de pousse (= eau non limitante), avoir lieu dans les 6 semaines après la 1ère fauche : la sénescence des feuilles des graminées fourragères, quelle que soit la saison, commence en effet à partir de 400 à 600°Cj, et à cette période de l'année, en plaine, sont cumulés1 #115°Cj par semaine (et #95°Cj à 800m d'altitude, ce qui laisse une latitude un peu plus grande pour garantir la valeur alimentaire des regains).
Là aussi, il convient de laisser une hauteur résiduelle de végétation d’au moins 5 cm. Les bénéfices de ces coupes « hautes » (risque limité de contamination du fourrage avec de la terre, facilitation du séchage des andains, redémarrage rapide de la végétation, etc …) seront toujours supérieurs au gain de rendement obtenu en fauchant plus ras ; ce gain est de toute façon de faible valeur, celle-ci n'étant pas dans le bas des tiges, très lignifiées, mais dans les feuilles ...

AGENDA :

Formation : le 14 septembre 2021 à ASAP ARROS
Proposée par l’AOC Ossau Iraty, 1 journée Prairies et Alimentation des brebis, avec interventions du CDEO et de la Chambre d’Agriculture, et témoignage de l’agriculteur support de visite.
Cette journée est prise en charge par le VIVEA, seul le repas reste à la charge des participants.
Renseignements et inscription :
- Arnaud LARDE : 06 82 54 35 67 // alarde@ossau-iraty.fr

Contact : Marie Claude MAREAUX - CHAMBRE D'AGRICULTURE 64 - 05 59 80 69 92 - mc.mareaux@pa.chambagri.fr

Formations

Publications