Vous êtes ici : Accueil > Agro-écologie > Agro-écologie ? > Agroforesterie

Agroforesterie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’agroforesterie consiste à planter ou laisser pousser spontanément des arbres pour valoriser les ressources d’un milieu, en agissant positivement sur des facteurs de production aussi déterminants que l’eau, le sol, le climat, la biodiversité… 

Quels bénéfices pour l’agriculteur ?

Il s’agit d’améliorer les capacités de production agricole et de diversifier les produits tout en stockant du carbone. 

Les services fournis par les arbres (actions anti-érosives, habitats et nourriture pour les auxilliaires de culture, paysages, fertilité des sols et matière organique, ressources en litières, paillages, bois-énergie…) sont perceptibles en quelques années seulement. 

Des revenus complémentaires peuvent être tiré d’une production de  fruits, de fourrage, et nombreux usages du bois. 

Des études de l’INRA ont montré que l’on produisait plus en associant arbres et cultures ou arbres et élevage, qu’en séparant les deux.

Pour quelles cultures, quelles pratiques ?

L’agroforesterie peut aussi bien concerner des grandes cultures, des parcours d’élevage, du maraichage.

Chaque projet d’agriculteur est unique. Il est conçu en fonction des pratiques culturales, des contraintes, des objectifs de production. 
Il doit aussi s’inscrire dans une logique d évolution dans le temps. 

Il est indispensable de bien définir les itinéraires techniques, choisir les essences et l’emplacement d’arbres adaptés aux conditions pédo-climatiques. 
Construire un projet requiert des compétences spécifiques, à la croisée de l’agriculture et de la foresterie, d’où l’importance de se faire accompagner (diagnostic, suivi des aménagements) et conseiller (préparation du sol, plantation, paillage, protection des plants, taille de formation, entretien…)  afin de garantir la réussite du projet.

Quelques préconisations

Le projet devra s’appuyer sur l’existant : arbres, bosquet déjà présents, bandes-tampons, afin de recréer un paysage. 

En grande culture, une densité d’environ 50 arbres plantés à l’hectare pour des alignements intra-parcelaires, avec 7 à 8 mètres de distance entre les plants semble un bon compromis (croissance de l'arbre / accès à la lumière pour les cultures). La distance entre les lignes sera déterminée par le passage des engins agricoles. 

L’agriculteur conserve-t-il les aides de la PAC ?

En tant que parcelles agricoles, les parcelles agroforestières sont éligibles aux aides du premier et du second pilier de la PAC, si la densité réglementaire est respectée : densité inférieur à 100 arbres/ha

Quelles sont les aides financières ?

Au sein du second pilier, il existe des mesures de soutien relatives à l’agroforesterie. C’est aux régions qu’il revient d’activer et de définir les modalités d’aide à la plantation. 

La Région Nouvelle Aquitaine a mis en place un programme d’aide au travers de l’Appel à projet Agroforesterie.

Contacts

Conseil et appui à la réalisation d'un projet

François Delage

Conseiller Environnement - Energie - Internet à la ferme

Tél : 05 59 90 18 56 / 06 70 88 44 91

Aides financières publiques

Région Nouvelle Aquitaine
Direction Agriculture Industries agroalimentaires Pêche,
Site de Poitiers 
Tel : 05 49 18 59 42 (lundi, mardi et vendredi)
Tel : 05 49 55 82 72 (mercredi et jeudi) 

Sites utiles