Vous êtes ici : Accueil > Gestion de l'entreprise > J'ai un projet de développement > Accueillir, transformer à la ferme, vendre en direct > Vendre ses produits en circuit court

Vendre ses produits en circuit court

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Vous vous installez et vous souhaitez transformer à la ferme ? Vous voulez privilégier la vente en circuits courts ?

Vous êtes agriculteur et vous cherchez des solutions pour mieux valoriser vos produits, lait, viande, céréales, légumes. Vous envisagez de de créer un atelier de transformation ? Vous souhaitez vendre vos produits en direct ?

Un tel projet doit être mûrement réfléchi.

Faites le point sur l’existant et les possibilités de développement

Avant d’envisager un premier projet, répondez à ces questions :

  • Avez-vous des bâtiments disponibles, du matériel ?
  • Quelle est la main d’œuvre sur l’exploitation ?
  • Disposerez-vous du temps suffisant pour développer cette nouvelle activité ?
  • Disposez-vous des compétences (commerciales, techniques…) ?
  • Quels financements sont disponibles ?

Les réponses vous permettront de creuser les possibilités de développement, et de privilégier certaines solutions à d’autres : rénovation d’un bâtiment ou construction, déléguer une partie des tâches de commercialisation…  Vous pourrez aussi réaliser des formations techniques ou commerciales afin d’acquérir de nouvelles compétences.

Réfléchissez à vos modes de commercialisation

Les circuits de commercialisation des produits fermiers sont très variés : vente directe à la ferme ou sur les marchés, magasins collectifs de producteurs, livraisons à domicile, approvisionnement de la restauration collective, vente sur internet… Chaque circuit a ses avantages et ses inconvénients.

Pour choisir ses circuits de commercialisation et vérifier qu’il y a de la place pour le développement de votre activité, il est indispensable d’étudier le marché. Si le terme « Etude de marché » fait souvent peur, cette démarche n’est pas compliquée et est une étape vraiment importante. Vous serez notamment amenés à vous poser les questions suivantes :

  • Qui sont mes concurrents ?
  • Quels produits trouve-t-on sur les différents circuits de commercialisation ?
  • Quels prix pratiquer ?
  • Quels sont les atouts et contraintes de l’environnement ?
  • Quel est le potentiel de clientèle sur mon secteur ?
  • Quelle est la demande des consommateurs ?

Creuser ces différents points permet de vous guider dans la définition de votre gamme de produits, prix de vente, circuits de commercialisation, stratégie de communication…

Evaluez la rentabilité de votre nouvelle activité

Quelles que soient vos motivations pour démarrer une activité de transformation à la ferme ou vente directe, vous devez pouvoir en dégager un revenu. Vous serez amené, avant de réaliser des investissements, parfois coûteux, à évaluer la rentabilité de ce nouvel atelier.

  • Quels sont les investissements nécessaires (neuf, occasion…) liés à la transformation et la commercialisation et l'accueil ?  
  • Quels financements sont possibles (emprunts, autofinancement…) ?
  • Existe-t-il des aides ?
  • Quelles seront les charges de fonctionnement ?
  • Quel pourra être mon chiffre d’affaires potentiel (fonction des quantités vendues et des prix de vente) ?
  • Au bout de combien de temps le retour sur investissement sera-t-il là ?
  • Quels revenus vais-je pouvoir tirer de cette nouvelle activité ? 

Anticipez l'organisation de votre temps de travail

Les activités d’accueil à la ferme, de transformation ou de vente en circuits courts sont très gourmandes en temps.

Il est donc plus qu’indispensable d’évaluer le temps qui sera nécessaire pour les mener à bien :

  • Quelles sont les tâches à réaliser et le temps à y passer (production / transformation / vente / accueil / administratif / communication/…) ?
  • Qui va pouvoir les réaliser ?
  • Y a-t-il des pics d’activité, et certaines activités incompatibles pour une même personne (un marché à l’heure de la traite, un accueil de groupe lors de chantiers de récolte…) ?
  • Comment  organiser le temps de travail au quotidien , et lors des pics de travail (associés, salariés permanents ou ponctuels, aides familiaux…) ?

La question des compétences se pose aussi et doit être prise en compte, afin d’évaluer les formations nécessaires.

En bref, prenez le temps de vous poser les bonnes questions, de bien étudier votre projet, de vous former et de vous entourer des bonnes personnes pour mener à bien votre réflexion et lancer votre activité. Et n’hésitez pas à contacter les agriculteurs du secteur ou des autres régions qui ont déjà mis en place ces activités pour en discuter avec eux et bénéficier de leur expérience.

Contacts

Laurence Batby

Chef de projet Circuits courts - Animatrice Bienvenue à la Ferme

Tél : 05 59 90 18 79 / 06 26 86 82 70

Laure Antchagno

Conseillère Circuits courts - Animatrice Marchés de producteurs de pays

Tél : 05 59 90 18 50 / 06 11 63 20 83

Réglementations

Faire du fromage dans sa cuisine, abattre des poules dans le garage … et les commercialiser : hors de question.

[Sanitaire] Tous les produits transformés mis sur le marché et les repas servis aux clients doivent respecter la réglementation sanitaire, regroupée sous le Paquet Hygiène.

[Commercial] La réglementation à respecter est aussi d’ordre commercial : utilisation des termes, étiquettes, affichage des prix… A ne pas oublier non plus les règles liées à l’urbanisme, l’accueil du public, ou le choix du statut juridique ou fiscal.

Certaines réglementations peuvent être contraignantes et il est nécessaire de les prendre en compte le plus tôt possible dans la conception de son projet.

Offre de services

Aucune actualité disponible.

Aide financière

Projet de transformation et de commercialisation