Agriculture(s) en Pyrénées-Atlantiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le département trouve ses limites naturelles dans la boucle de l’Adour, entre le Golfe de Gascogne et les Pyrénées qui marquent la frontière avec l’Espagne. Le climat est de type océanique, doux et humide avec un fort gradient de  pluviométrie : de 1 800 mm par an dans la montagne basque à 800 mm dans le nord-est du département.

Un réseau hydrographique dense délimite trois zones : les plaines (25 %), les coteaux (50 %) et la montagne pyrénéenne (25 %). A la diversité du relief, correspond une grande diversité de sols support d’une diversité de cultures et de types de production.

Le département compte 546 communes et 673 788 habitants (en 2016).

L'essentiel

Nombre d’exploitations : 11 259 (2013) – dont 45 % moyennes et grandes

Taille moyenne des exploitations (2010) : 28 ha (et 47 % des exploitations ont moins de 20 ha)

Surface Agricole Utile (SAU) : 433 000 ha (Agreste 2016)

Part de la surface agricole (2016) : 56 %

Age des exploitants (2010) : 47 % ont moins de 50 ans

L'agriculture une composante majeure du département

► 56 % des terres sont à vocation agricole et le réseau d’exploitation est dense.

En savoir plus sur l'occupation du sol

 

Au niveau des orientations : céréales, ovins et volailles de qualité demeurent les piliers de l’agriculture basco-béarnaise. L’élevage principalement implantée sur les secteurs de coteaux et de montagne permet de valoriser les productions fourragères et le maïs grain.

En savoir plus, productions végétales                              En savoir plus, productions animales

 

Notre agriculture se caractérise par son dynamisme. Les Pyrénées-Atlantiques accueillent la plus grande part des nouveaux installés de la région. L’économie agricole représente une part importante de l’économie départementale (en termes de nombre d’emploi, nombre d’exploitation et nombre d’établissements du secteur secondaires et tertiaires).

En 2010, les Pyrénées-Atlantiques représentent 15 % du potentiel économique agricole aquitain. Cette agriculture s’appuie sur de nombreux signes officiels de qualité.

En savoir plus, emploi et IAA

 

Notre agriculture se diversifie. Près de 11% des exploitations développent une activité de diversification (transformation des produits à la ferme, travaux à façon, tourisme vert). En lien avec celle-ci, on observe le développement des circuits-courts (15% des exploitations).

En savoir plus, circuits courts, agri-tourisme et agriculture bio