Vous êtes ici : Accueil > Acteur du territoire > Agir pour l'environnement > PCAET

PCAET

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET) : où en est-on dans les Pyrénées-Atlantiques ?

Le PCAET est un outil d’animation et de coordination de la transition énergétique d’un territoire : développement des énergies renouvelables, maîtrise de la consommation d’énergie, limitation des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, adaptation aux conséquences du dérèglement climatique. Les PCAET sont obligatoires pour les établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre de plus de 20 000 habitants. 

De manière générale sur le département, l’élaboration de ces PCAET a mobilisé beaucoup d’acteurs afin d’ajuster l’analyse de l’état initial et de proposer des enjeux voire des actions.

  • Les PCAET de la communauté de communes de Lacq Orthez et de la communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées ont été labélisés.
  • Les PCAET de la communauté d’agglomération du Pays Basque, des communautés de communes du Haut-Béarn, des Luys en Béarn, Nord Est Béarn, du Pays de Nay, et Adour Madiran sont en cours d’élaboration. Sur le Pays de Nay, les Luys en Béarn et le Nord Est Béarn, le diagnostic initial est terminé et la phase de concertation sur la définition du plan d’action a démarré. Sur le Haut-Béarn, les ateliers thématiques ont permis de fortement avancer sur la définition des enjeux et des actions prioritaires à mettre en œuvre. Entre la crise liée au COVID-19 et le calendrier électoral mis en suspens, l’élaboration de l’ensemble des PCAET est toutefois perturbée.

D’un territoire à un autre, la démarche PCAET identifie bien souvent les mêmes enjeux mais montre bien la prise de conscience de traiter collectivement et de façon transversale les thématiques de l’air, de l’énergie, de la mobilité et de l’environnement en général. Le PCAET met également en lumière la diversité des activités et des habitants d’un territoire, les différents équilibres et que, malgré des perceptions difficilement exhaustives, chacun y a un rôle à jouer et la volonté de l’assumer. L’agriculture en est le parfait exemple. Activité occupant la plus vaste superficie, elle est régulièrement identifiée comme consommant très peu de produits pétroliers mais forte émettrice de de gaz à effets de serre (élevage). Mais en associant la Chambre d’Agriculture, certains PCAET ont permis de mettre en évidence des effets globaux autrement plus bénéfiques : captation du carbone dans les prairies et les cultures (agro-écologie), maintien des trames vertes et bleues, relocalisation de l’alimentation, production d’énergie verte... Les plans d’actions pourront être une opportunité d’amplifier ces externalités positives et la prise en compte global de l’agriculture dans la vie d’un  territoire

Une dynamique a été créée avec les acteurs de l’agriculture et de l’environnement, il s’agit désormais de l’entretenir et de mettre en œuvre des actions concertées afin d’en garantir la pertinence et l’efficacité.
 

Contact

Julien Boyer

Chef de projet Eau - Environnement

Tél : 05 59 90 18 45 / 06 70 88 44 90