Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Cirphis : téléchargez l’avertissement du 11 octobre 2021

Cirphis : téléchargez l’avertissement du 11 octobre 2021

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Cirphis: maintenir la vigilance encore quelques jours, en particulier sur des prairies qui n’auraient pas été pâturées et où de la jeune herbe est disponible.

Un autre ravageur potentiel: le ver blanc.

Observations de la semaine :

La tournée du réseau de surveillance a eu lieu ce lundi :
 - très peu de papillons piégés cette semaine (1, à IHOLDY)
 - quelques rares chenilles ont été dénombrées, à ARETTE (1, de taille inférieure à 10 mm) et ST PEE / NIVELLE (2, de 15 et 25 mm, plutôt amorphes) ; de nombreuses traces de morsures anciennes sont encore visibles sur les limbes des graminées, voire sur les maïs à proximité immédiate de parcelles infestées (cf. à ST PEE) :

Pour faire suite aux observations de la semaine passée, lors desquelles des chenilles avaient été observées, certes à des niveaux de densité non préoccupants (à ce moment-là), il semble que l’on s’oriente vers la fin de la période à risque : le retour des températures fraîches, voire froides, et de l’humidité ne sont habituellement pas favorables à de forts niveaux de présence.

Il importe cependant de maintenir la vigilance encore quelques jours, en particulier sur des prairies qui n’auraient pas été pâturées et où de la jeune herbe est disponible.

AUTRE RAVAGEUR POTENTIEL : LE VER BLANC

Des ronds de végétation desséchée dans les prés (avec touffes d'herbe pouvant s'arracher en scalp très facilement) peuvent indiquer la présence de larves de hannetons, très voraces des racines : cf. ci-dessous à PRECILHON (larves de différents stades, en plus ... ; observées ces jours derniers) :

Les vols des adultes peuvent passer inaperçus ; les larves ont des cycles pouvant s'étaler, selon les espèces, sur 1 à 3 ans.
La seule intervention possible est mécanique, pour mettre à la lumière (et exposer aux oiseaux) ces larves : passages croisés d'outils à disques ou à dents, animés ou non ; opération qui pourra être à répéter sous 1-2 semaines, avec sursemis / regarnissage ensuite (avec des espèces prairiales agressives au démarrage : RGH, RGA, trèfles (même si pour ces derniers, la période de semis n’est plus idéale…), avoines, ….
Cette intervention mécanique est indispensable et à mettre en oeuvre avant que le froid n'envoie les larves hiberner plus profondément dans le sol.

Contact

Marie Claude MAREAUX
05 59 80 69 92 // 06 24 42 59 54
mc.mareaux@pa.chambagri.fr

Publications

  • Plante fourragère,  Pyrénées-Atlantiques,  106-Inst-NAQ-Pyrenees-Atlantiques

  • Plante fourragère,  Pyrénées-Atlantiques,  106-Inst-NAQ-Pyrenees-Atlantiques

    L'herbe peut, particulièrement lors d'étés secs, donner l'impression de sécher sur pied. Et si c'était autre chose que le manque d'eau ?