Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Philippe Lacassagne, jeune retraité

Philippe Lacassagne, jeune retraité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Philippe Lacassagne est un tout jeune retraité. Il a en effet cessé son activité le 31 décembre 2015 et sa compagne, Odile Brana sera également à la retraite à la fin de l'année.

 

Philippe Lacassagne est un tout jeune retraité. Il a en effet cessé son activité le 31 décembre 2015 et sa compagne, Odile Brana sera également à la retraite à la fin de l'année.

 

 

 

Jeune, il l'est également par son âge puisqu'il n'a pas encore 60 ans. Déjà en 2011, grâce au bilan de carrière réalisé avec la MSA, il savait où il en était. Mais comme il le souligne, les conditions de départ à la retraite change tout le temps. Il est important de bien se renseigner à la MSA. En ce qui le concerne, il a pu bénéficier d'une retraite anticipée pour carrière longue car il a commencé à cotiser avant l'âge de 20 ans. C'est pour cette raison qu'il a pu prendre sa retraite avant l'âge légal de 62 ans.

 

 

 

Et sa retraite, il l'envisage de manière très positive. Je vais en profiter pour me consacrer à mes loisirs préférés, explique-t-il, comme la chasse, la chorale, mais aussi voyager. La différence soulignent Philippe et Odile, c'est que maintenant, on va en profiter librement, l'esprit tranquille.

 

 

 

En effet, Philippe et Odile étaient l'un comme l'autre éleveurs de bovins viande. Avec la charge du troupeau en moins, ils se sentent soulagés et pourront profiter de leurs loisirs. Des le mois de février, ils partent en voyage au Vietnam.

 

 

 

En ce qui concerne l'exploitation, la fille de Philippe n'était pas intéressée pour reprendre sa suite. Il avait donc pensé à des jeunes, dans le voisinage, qui auraient été susceptibles d'être intéressés pour reprendre les terres. Il y a un an, je ne savais pas si je voulais vendre ou louer, mais je savais que je voulais privilégier un jeune. Et puis il y a quelques mois, en discutant avec un ami, il m'a appris que son fils voulait s'installer. N'étant pas d'une famille d'agriculteurs, il n'avait pas d'exploitation à reprendre. Alors, comme je le connais bien, l'affectif a primé !

 

 

 

Ce jeune reprend donc les 26 ha de Philippe en fermage. Il n'a pas repris le troupeau de Blonde car il bâtit son installation sur un projet différent. « Le fermage lui permet de démarrer son activité. Nous avons réalisé ensemble les démarches pour qu'il obtienne l'autorisation d'exploiter. Ça me fait vraiment plaisir qu'un jeune s'installe. Mes 26 ha ne seront pas suffisants, mais ça lui permet de commencer. »

 

 

« Et pour moi, la transition se fait en douceur. La stabulation a trouvé preneur auprès du négociant avec qui je travaillais ». Il y a mis des bêtes à l'engraissement. « On a toujours des bêtes à la maison, mais les soucis en moins ! »